La douleur est par moments à peine supportable - 9 mois plus tard

Géraldine

Posted 2006-03-19

Merci pour la création de votre site, cela m'a soulagé, comme beaucoup d'autres..

Je vous apporte un témoignage personnel sur cette même douleur que tant d'autres personnes. Dans mon cas, elle reste incompréhensible puisque je n'en connais pas l'origine. Je n'ai pas fait de chute, de long trajet, pas d'accouchement non plus à cette période-là, la douleur est arrivée du jour au lendemain. Ou peut-être n'ais-je aucun souvenir de ce qui a pu provoquer cela.

Au début, comme tout le monde, j'ai pris cette douleur pour un mal passager, un faux mouvement ou quelque chose du genre. C'était en mai 2000.

La douleur ne cessant absolument pas, j'ai vu plusieurs osthéopathes et médecins, du praticien sérieux aux véritables charlatans. Sans résultat. Je ne dois pas vous expliquer combien cela peut être douloureux au quotidien, quand je vois le nombre de témoignages sur votre site. J'ai vécu avec cette douleur pendant deux ans, avec des hauts et des bas. Ensuite j'ai accouché de ma première fille en avril 2003. Ni plus ni moins mal après l'accouchement.

J'ai fini par trouver une osthéopathe qui m'a pratiqué le "toucher rectal", à deux semaines d'intervalles, et la deuxième fois fut salutaire, du moins à 80%.

(PS le toucher rectal est quelque chose de terriblement tabou, personne pendant deux ans (!) ne me l'a proposé, et quand j'en ai parlé autour de moi, les médecins se jetaient sur moi pour avoir les coordonnées de cette osthéopathe, ce qui prouve que les praticiens de cette méthode sont rares!! Par pudeur, par désintérêt?)

L'année passée, peu avant notre décision de faire un deuxième enfant (donc sans être encore enceinte) la douleur est réapparue, aussi fort qu'avant. Quelques mois plus tard je suis tombée enceinte, et j'ai été revoir mon osthéopathe pour pratiquer encore une fois cette désagréable solution du toucher rectal, qui fit toutefois ses preuves un an auparavant.

Comme je suis "hyper-laxe" suite à ma situation de grossesse, le toucher n'a servi à rien, mon coccyx (trop rentré vers l'intérieur et en plus de travers) bougeait trop facilement et s'est gentiment remis dans la position douloureuse 24 heures plus tard) J'attends mon accouchement fin mai pour tenter autre chose. Je suis actuellement donc enceinte de 6 mois et demi, et j'avoue que la douleur est par moments à peine supportable...

J'espère trouver une solution un jour, ou qu'on puisse me proposer quelque chose...

Updated 2007-01-14

Bonjour à tous,

Depuis mon premier témoignage en mars 2006, je vois que beaucoup d'autres témoignages se sont rajoutés... Ce qui est malheureux en quelques sortes, car cela signifie qu'on est toujours autant à souffrir du même mal. Et en même temps, cela fait du bien de savoir qu'on n'est pas seul...

Je souhaitais brièvement vous relater la suite de mes maux. 9 mois se sont écoulés, j'ai accouché d'une deuxième petite fille, je suis une maman très heureuse, sans aucun problème, et ma coccygodinie n'a ni empiré ni reculé. Je voulais rassurer la demoiselle enceinte de 6 semaines, pour moi cela n'a produit aucun changement. Le poids du bébé à la fin de la grossesse a certes pesé sur mon coccyx et la fin de la grossesse était plus dure, mais il FAUT garder le moral, pour soi, pour son mari, et pour le bébé, courage!!

Si cela peut aider, procurez-vous, tous ceux qui souffrent en position assise, un coussin ergonomique de forme triangulaire, qui oblige le maintien vertical de la colonne vertébrale et donc la position moins rentrée vers l'intérieur du coccyx. Je suis architecte de métier, et il m'arrive d'être de longues heures assises à l'ordinateur ou la table à dessin, ce coussin soulage un peu la douleur... En fait, mes douleurs sont les plus fortes quand je suis restée assise trop longtemps...

Quant à l'opération, j'ai moi aussi écrit un mail au docteur Maigne, qui me paraissait tout à fait au courant de ce que cette douleur peut signifier. Il m'a proposé de venir le voir à Paris. Mais je n'ai toujours pas franchi le pas, parce que je ne crois absolument pas en l'opération et même en l'ablation du coccyx. Quand je lis les témoignages de toutes les personnes opérées, je ne vois que douleurs post-opératoires pires que celles de la coccygodinie, et ça, je ne le supporterais pas. Sans parler des arrêts de travail...

Quant à moi, j'ai cessé de croire en une solution, je vis avec les hauts et les bas, je me soigne à ma façon (très bizarre à dire mais j'ai appris à me faire des massages des muscles entourant le coccyx qui soulagent un peu, et puis in extremis il y a le toucher rectal). Je le conseille vraiment à tous ceux qui trouvent qqn pour le faire, ça soulage beaucoup, il faut un peu de courage et d'humilité pour franchir le cap...

Je continue à me tenir au courant des évolutions médicales, et je m'informe sur internet. Lire les témoignages me "rassure" aussi. Je vous souhaite à tous un courage de dingue, car il en faut, pour vivre avec cette "maladie" méconnue... Géraldine

What is coccydynia? | Investigation and diagnosis | Treatment | Coping with coccyx pain | Find a doctor or specialist

Medical papers | Personal experiences | Links to other sites | t-bones discussion group | Version Française | Site map