Douleurs coccygiennes

Malika

Posted 2014-01-19

J'habite en suisse près de la région bâloise, à la frontière de l'Alsace. Voilà mon histoire, en décembre 2012, le 17 exactement, je me suis retrouvée avec des douleurs fulgurantes à la jambe gauche, ne pouvant plus poser ma jambe au sol.

Départ pour l'hôpital ou après une journée à m'injecter de la morphine, un rhumatologue est venu me voir pour me prescrire en urgence un scanner, qui a révélé une double hernie discale, L5-S1, derrière et sur le côté gauche avec compression du nerf sciatique.

J'ai été hospitalisée bien sur. J'ai du attendre une semaine pour avoir une infiltration, qui m'a soulagée immédiatement. J'ai pu rentrer pour Noël à la maison, et entre Noël et nouvel An, j'ai eu une deuxième infiltration. Tout cela prescrit, par le médecin-chef rhumatologue de l'hôpital.

Le 29 décembre 2012, je rentrais à la maison. Une semaine après, je tombais, ma jambe gauche lâchant. Après trois chutes, le rhumatologue m'a envoyé en consultation chez Le Professeur qui me suit actuellement.

Diagnostic, compression énorme du nerf sciatique, opération programmée la semaine suivante, on est la au mois de janvier 2013.

Retour à la maison après une semaine d'hospitalisation, amélioration des douleurs. Au mois de mars, après ma convalescence, je reprends le travail, et je me plains déjà la de douleurs coccygiennes ainsi qu'une impression de barre de fer qui me traverse le dos chaque fois que je me relève.

Le rhumatologue, qui a repris la suite de mon traitement, me dit gentiment qu'il faut du temps pour une récupération complète. Après deux mois de douleurs atroces, il décide de me renvoyer chez mon médecin de famille ne sachant que faire pour moi, qui lui me renverra auprès du Professeur qui m'a opérée.

Diagnostic après radios et irm, instabilisation des vertèbres L5-S1. Soit je reste comme ça, soit je me fais opérer, pour avoir une meilleure qualité de vie.

Opération programmée fin août 2013.

En même temps comme je me plains encore et toujours de douleurs dans la jambe, malgré un irm contrasté, montrant qu'il n'a pas de compression du nerf, le Professeur, contrôle le canal du nerf sciatique.

Récupération très difficile après l'opération, douleurs au niveau de la jambe au paroxysme de la douleur. À hurler.

Au mois de novembre 2012, me plaignant toujours de douleurs dans la jambe, Le Professeur me propose une nouvelle opération pour me poser des neurotransmetteurs sur la colonne vertébrale, et pour soulager mes douleurs coccygiennes une infiltration.

Infiltration que j'aurais au mois de décembre, qui ne changera absolument rien. Pour l'autre opération, je me laisse le temps de la réflexion.

Je commence de l'acupuncture pour me soulager les douleurs, et grâce à la pose d'aiguilles directement sur le nerf, j'ai un soulagement notoire, au niveau des douleurs du nerf qui descendent de moitié.

Malheureusement après un voyage obligatoire au mois de janvier, devant me rendre à mon entreprise, d'être assise un après-midi réduit à néant tout le travail, mes douleurs reprennent.

Au jour d'aujourd'hui le Professeur qui me suit, après consultations de radios et irm me propose de m'enlever le coccyx, qui semblerait ne soit pas calcifié mais mobile, et de plus arthrosé et sclérosé.

Bref en résumé j'ai toujours une douleur de sciatique dans la jambe gauche et toujours des douleurs coccygiennes conséquentes qui me pourrissent la vie, n'étant bien en fait que couchée sur le dos. Je ne sais plus quoi penser et surtout que faire pour être soulagée.

Pour l'instant je me laisse la réflexion encore un mois voulant d'abord encore essayer l'acupuncture.

Si je ne vois aucune amélioration, alors la je me ferais opérer à nouveau avec ablation du coccyx.

Voilà merci de m'avoir lue. Je vous dirais la suite. La chirurgie sera en dernier recours.

Meilleures salutations a vous, n'hésitez pas à me contacter si vous désirez d'autres renseignements.

Update, 2015-10-18

Après une fin d'année difficile, j'ai changé de rhumatologue. Il m'a informé que la stabilisation L5-L4 était ratée, les tubes n'ayant pas été mis à même distance ni la même hauteur. Il m'a prescrit de la physio intensive, faite de janvier au mois de septembre. Suite à une réminiscence de la douleur au mois de juillet après avoir dû reprendre la natation pour mon dos.

Après une pause d'un mois et un irm en urgence, j'ai enfin un diagnostic posé avec aucune amélioration à venir. J'ai donc une stabilisation ratée avec la L5 qui a été mal positionnée à la stabilisation, un canal du nerf qui a été abîmé aux deux opération par le chirurgien et un muscle qui a été coupé en bas du dos à gauche. Plus une discopathie déjà bien avancée de la S1 à la L4 et arthrose. Cela me provoque de très fortes contractures musculaires en bas du dos, qui descendent sur la fesse, et provoquent une compression sur le nerf sciatique, ce qui fait que j'ai des décharges dans la jambe toute la journée et la jambe qui lâche.

Mon médecin m'a informé qu'aucune opération était envisageable vu le nombre de ratage déjà effectué sur mon dos. Donc j'apprends à vivre avec ses douleurs et ai dû adapté ma vie à mes problèmes de dos. Travail à 50% et repos au maximum l'après-midi couchée sur le dos avec les jambes relevées pour soulager un maximum mon bas du dos.

Je suis également en attente d'une décision de l'assurance invalidité de 50%

Voilà merci de m'avoir lue.

Avec mes meilleures salutations

What is coccydynia? | Investigation and diagnosis | Treatment | Coping with coccyx pain | Find a doctor or specialist

Medical papers | Personal experiences | Links to other sites | t-bones discussion group | Version Française | Site map