Résection coccygienne le 09/12/2013

Stephanie

Posted 2013-12-22

Mes douleurs ont débuté courant 2005 après la naissance (par voie basse) de mon deuxième enfant. Ayant pris un congé parental et étant souvent assise sur mon canapé pour nourrir ou câliner mon fils j'ai d'abord pensé que cette douleur était causée par une mauvaise position et j'ai laissé passer. En 2007, j'ai fait un lumbago hyperalgique qui a "soulagé" ma douleur m'obligeant à la position allongée et durant plus de six mois. Cela finit par des infiltrations, telles des péridurales, début 2008. En mai de cette année là j'ai repris une activité professionnelle ( je suis comptable - donc assise très longtemps). Ma douleur s'est réactivée. seulement à la même période j'ai déclaré une maladie auto-immune ayant des effets sur mes articulation, mon système digestif... De ce fait la douleur même intense est de nouveau passée au second plan. Pourtant courant 2012 me soignant pour le reste, mes douleurs ont reprises avec forces. Chaque assise était de plus en plus douloureuses et me levés une vrai torture.

J'ai alors consulté sur les conseils de mon médecin traitant le Professeur Maigne à l'hôtel Dieu (voir Doctors and specialists in France). Il m'a fait une première infiltration en août 2012. Le soulagement n'a duré que 4 mois. J'ai subit une nouvelle infiltration en mai 2013 qui elle n'a duré que 2 mois et demi. En septembre j'ai revu le Professeur Maigne qui a alors suggéré sur présentation de radios et scanners de procéder à l'ablation de l'épine coccygienne qui me torturait depuis si longtemps.

Et c'est chose faite depuis le 9 décembre 2013 par le Professeur Doursounian. Tout s'est très bien déroulé. Le personnel de St Antoine est très à l'écoute des malades. J'ai pu me mettre debout sans trop de douleur le lendemain. Seul inconvénient c'est devoir rester couchée à droite ou à gauche cela provoque des douleurs au niveau du bassin et des épaules et le redon que l'on doit garder les 3 jours suivant l'operation. Sinon dans l'ensemble c'est supportable. Autre contrainte, c'est bien sur pour manger : ou couchée ou debout ; on s'habitue. Je suis de retour à mon domicile depuis hier et cela va bien. L'arrêt maladie compte tenu de mon travail est certes long (jusqu'en mars) mais je suis confiante. Quelques soins à domicile et du repos. Ne pas forcer, ne pas tenter de se coucher sur le dos avant trois semaines, selon les recommandations du Professeur Doursounian, qui fait lui même les premiers pansements, qui prend le temps de répondre à vos questions, ni de s'assoir bien sur ! Quant à la conduite il faut attendre la fin de l'arrêt maladie.

En tous cas, un immense merci aux Professeurs Maigne et Doursounian pour leur écoute et leurs bons soins. Je n'ai aucun regret malgré les contraintes mentionnées ci dessus.

Stephanie de Neuilly sur Marne

Update, 2014-03-30

Bonjour,

Je viens donner les suites de ma résection du 09/12/13 ( cf témoignage ci avant). J'ai repris mon travail le 3 mars 2014. Et vraiment je vais très bien. Quel bonheur !! Je revis. Certe en milieu de journée jusqu'à il y a une semaine je devais m'assoir sur un coussin en forme de U pour quelques mini douleurs dûes à la fatigue sinon c'est une renaissance.

Que de temps perdu a se dire ça va s'arranger !!! aucun regret. J'ai recommencé à m'assoir quelques minutes par quelques minutes début janvier et vraiment en suivant bien les conseils du Professeur Doursounian, tout se passe bien.

Encore Merci Professeurs Doursounian et Maigne. Merci aussi à l'équipe de l'hopital Saint Antoine qui est vraiment SUPER (sympatique et à l'écoute).

Merci, merci, merci

What is coccydynia? | Investigation and diagnosis | Treatment | Coping with coccyx pain | Find a doctor or specialist

Medical papers | Personal experiences | Links to other sites | t-bones discussion group | Version Française | Site map