Étude critique sur la coccygodynie.

Revue de chirurgie.

Volume 49, number 1, pages 70-91. 1914.

Hamant, AJ, Pigache, R.

Nancy

Report of the paper in La Presse Medicale, 7 March 1914

Hamant et Pigache montrent que, sous le nom de coccygodynie, on a confondu jusqu'ici une série d'affections douloureuses, de natures les plus diverses, ayant comme seul caractère commun l'existence de douleurs dans la région sacro-coccygienne. En réalité, on doit réserver ce terme aux seules douleurs provoquées ou spontanées exclusivement localisées au coccyx.

Cette affection reconnaît pour cause un traumatisme de la région soit externe (chute ou choc sur le coccyx), soit interne (accouchement difficile) et elle est la conséquence soit d'une fracture, soit d'une luxation du coccyx.

Cliniquement, elle se caractérise par une douleur spontanée, surtout réveillée par la pression et les tiraillements: c'est dire qu'elle géne ou empêche la marche, la station assise, le décubitus dorsal, tandis qu'elle est habituellement supprimée dans le décubitus latéral ou la station assise sur une seule fesse.

Le diagnostic se fera à la fois par la palpation externe et par le toucher rectal qui localiseront la douleur provoquée, quelquefois exquise, et feront parfois sentir le déplacement de l'os.

Le pronostic est sérieux, l'affection pouvant se prolonger très longtemps avec une intensité et une ténacité remarquables. Heureusement elle est facile à guérir par l'ablation du coccyx, seul moyen curatif.

Cette intervention, qui peut se faire à l'anesthésie locale, est très simple. Incision longitudinale sur la ligne médiane, dépassant le coccyx de 1 cm. en haut et en bas, avec petit débridement transversal en haut. La face postérieure du coccyx est dénudée, puis l'articulation sacro-coccygienne ouverte. Il ne reste plus qu'à dégager à la rugine le coccyx de toutes les insertions fibreuses qui se font sur lui. On suturera la plaie sans drainage.


Harmant and Pigache show that a number of painful conditions of various kinds have been confused under the name of coccygodynia, whose only common characteristic is the existence of pain in the sacrococcygeal region. In reality, we should reserve this term only for induced or spontaneous pain exclusively located at the coccyx.

This condition includes external trauma (fall or impact on the tailbone), and internal trauma (difficult childbirth) and it is the result either of a fracture or a dislocation of the coccyx.

Clinically, it is characterized by spontaneous pain, especially caused by pressure and tightness: that is, it obstructs or prevents walking, sitting, or lying supine, while it is usually removed by lying on one side or sitting on one buttock.

The diagnosis is done both by external palpation and rectal examination which will locate the pain, sometimes exquisite, and will sometimes show the bone moving.

The prognosis is serious, the condition can be long-lasting with remarkable intensity and tenacity. Fortunately it is easy to cure by the removal of the coccyx, the only curative method.

This intervention, which can be done under local anesthetic, is very simple. A longitudinal incision is made in the midline, extending 1 cm up and down from the coccyx, with a small transverse debridement at the top. The posterior aspect of the coccyx is opened up, then the sacrococcygeal joint opened. It remains only to clear the coccyx of all fibrous insertions with a rasp. The wound is sutured without drainage.

What is coccydynia? | Investigation and diagnosis | Treatment | Coping with coccyx pain | Find a doctor or specialist

Medical papers | Personal experiences | Links to other sites | Support groups | Site map